L’inquiétant M. Fillon
Lettre à mes compatriotes d’outre-mer
La prochaine Révolution française ?

Mal-logement : il est temps de prendre des mesures concrètes, pour les Français !

Aujourd’hui, la Fondation Abbé-Pierre a rendu public son rapport sur le mal-logement.

Le constat de la Fondation est alarmant : la crise du logement a atteint un paroxysme inquiétant. Plus de quinze millions de personnes sont désormais concernées par des difficultés, soit le quart de la population. Effort financier excessif, loyers ou charges impayés, précarité énergétique, surpeuplement, les visages de cette crise sont multiples. Je note avec inquiétude que 2 180 000 familles sont concernées par le surpeuplement accentué, c’est-à-dire qu’elles occupent des logements beaucoup trop petits auxquels il manque au moins deux pièces.

Stop aux injustices ! Je revaloriserai l’ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) et l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés)

La semaine dernière, une triste nouvelle m’a affligée : une vieille dame de 89 ans a été retrouvée morte chez elle, dans son appartement où le chauffage et l’électricité avaient été coupés. Ce fait-divers tragique nous rappelle combien notre société est devenue dure pour les personnes âgées pauvres et isolées. C’est inacceptable et je refuse de me résoudre à voir chaque jour s’allonger encore davantage la liste des drames qui touchent nos aînés.

Chiffres de la délinquance dans l’agglomération parisienne : alerte rouge !

Les chiffres de la délinquance dévoilés par le préfet de police pour l’année 2016 dans l’agglomération parisienne m’ont alertée. Et ce pour plusieurs raisons.

D’abord, parce qu’ils confirment un sentiment largement répandu parmi les Parisiens et les habitants de la petite couronne, mais plus généralement par les Français : les actes de violence progressent, et ce de manière inquiétante, pourrissant la vie d’un nombre grandissant de victimes. Le préfet évoque une hausse globale, tous faits confondus, de 2,6 %, ce qui, étant donné l’étendue déjà insupportable du phénomène, est totalement inacceptable.

Pourquoi Richelieu ?

Rien n’échappe aux journalistes et c’est heureux, c’est un peu leur métier. Beaucoup ont remarqué un élément du décor de mon intervention des vœux filmée dans mon bureau de l’Escale.
C’est vrai, le choix de présenter mes vœux devant un tableau de Richelieu – en l’occurrence celui de Henri-Paul Motte- n’est pas le fruit du hasard, comme le détail le présentant en armure devant le siège de La Rochelle. C’est une image du récit national à laquelle la situation de désordre du pays nous renvoie.

Alerte sur la natalité : la politique familiale abandonnée par les gouvernements successifs

La baisse de la natalité observée en 2016 semble poursuivre une tendance déjà relevée en 2015. Si la fécondité des femmes françaises reste plus élevée que celles de la plupart des pays d’Europe, ce mouvement inquiète légitimement.

De nombreuses raisons sont avancées pour expliquer cette diminution du nombre de naissances et en particulier la baisse de la fécondité aux âges jeunes (qui n’est pas cette année compensée par une augmentation de la fécondité des femmes plus âgées). Parmi les causes les plus fréquemment admises par les démographes, on note l’allongement de la durée des études, une insertion plus difficile sur le marché du travail, et plus généralement une situation économique défavorable.

Naviguer