Brexit, un an après
Au secours, le PS revient !
Pour une véritable écologie !

Brexit, un an après

Il y a un an exactement, le peuple britannique choisissait souverainement de quitter l’Union européenne, par un vote très clair au référendum organisé à cette occasion, après un long et passionnant débat.

Nos voisins anglais ont une très ancienne et très féconde pratique de la démocratie. C’est dans cette tradition démocratique que s’inscrivent cette grande consultation ainsi que le strict respect de la volonté populaire après que les citoyens se sont exprimés. Nous avons pu souligner le décalage attristant qui existe entre ces saines méthodes d’un côté de la Manche, et celles, très contestables, qui ont cours de l’autre côté et qui consistent à ne plus organiser de référendum sur les questions européennes, ou, quand ils ont lieu, à en trahir le résultat par voie parlementaire.

Au secours, le PS revient !

Ce matin, M. Macron a annoncé à Jean-Jacques Bourdin qu’il était prêt à accueillir Manuel Valls dans sa majorité présidentielle. Confiant dans la propagande que le système fait pour lui et dans le soutien aveugle que lui ont accordé sans réfléchir tant de responsables inconscients, Emmanuel Macron ne cherche même plus à dissimuler son véritable projet : faire réélire les socialistes qui ont largement contribué à la ruine du pays depuis cinq ans.

Pour une véritable écologie !

Une grande absente de cette campagne, c’est l’écologie. Pourtant nos champs continuent à se couvrir de béton, nos mers à se remplir de déchets, notre alimentation se dégrade et met en danger notre santé, la pollution aux particules fines détériore la qualité de l’air et nous tue.

Oui, l’écologie est la grande absente de cette campagne certes, mais pas de mon projet. La protection de l’environnement est même au cœur de mes préoccupations, comme elle l’est pour de nombreux Français. Face à moi, le banquier Macron se désintéresse totalement de l’environnement, lui pour qui la nature est un outil au service de la production mondialisée. Pour lui, l’animal n’est qu’un instrument à exploiter. La terre n’est qu’une matière première qui doit cracher du profit.

Pâques et son message : faisons renaître la solidarité et la fraternité du peuple français !

En ce dimanche de Pâques, j’ai une pensée pour tous les chrétiens, de France et du monde, et en particulier pour ceux d’Orient, qui célèbrent cette fête dans l’angoisse et le deuil.
Pour eux comme pour tous les chrétiens malgré tout, Pâques signifie, par la résurrection du Christ, la victoire de la vie sur la mort. C’est un message de joie et d’espérance que chacun, croyant ou non, peut entendre : il y a une promesse de vie meilleure, au-delà des duretés du monde.

Cette promesse, chacun à sa manière, peut tenter de la réaliser autour de soi, par la charité individuelle, et une vie exemplaire tournée vers les autres.

Whirlpool Amiens ne fermera pas

L’usine Whirlpool d’Amiens doit être délocalisée dans quelques mois en Pologne, jetant dans l’incertitude la plus totale ses 295 salariés, mais aussi les intérimaires employés sur le site et les dizaines de sous-traitants.

Cette délocalisation est insupportable. Elle permet à la maison mère d’être gagnante sur deux tableaux en même temps : en baissant ses coûts de production pour augmenter ses marges, tout en conservant un accès libre au juteux marché français, le premier marché de Whirlpool en Europe, le quatrième dans le monde.

Naviguer