Ma réponse aux méthodes du syndicat Alliance
Brexit, un an après
Au secours, le PS revient !

Lanceur d’alerte au Québec

Pourquoi aller au Québec ?

Pourquoi maintenant ?

Pour y porter quel message ?

Ce n’est certes pas en lisant la presse française que vous auriez pu trouver des réponses à ces questions, celle-ci ayant définitivement abandonné l’idée même de transmettre quelques informations que ce soit, pour se calquer sur les montages grossiers et malhonnêtes du « Petit journal » devenu, c’est presque risible, l’émission de référence du PAF français.

En réalité, j’ai profité d’un voyage que j’entendais faire à Saint-Pierre-et-Miquelon pour passer quelques jours au Québec afin de participer à des travaux de la commission INTA (commerce international) à laquelle je participe au Parlement européen, mais aussi en raison de la semaine de la francophonie.

« Le Monde », cette imposture

Il fallait probablement attendre que la déflagration de la bombe sale du « Monde » soit passée, que la presse française à de rares exceptions près se soit repue de ses propres mensonges, pour analyser calmement la séquence odieuse à laquelle nous venons d’assister.

Odieuse et en même temps tellement révélatrice d’un fonctionnement dont la démocratie et l’Etat de droit sortent totalement essorés.

Le journal censé être le plus sérieux de la presse française ( c’est dire…) mais connu pour son combat acharné contre le Front National, (voir l’éditorial de son directeur Jérôme Fenoglio, à deux jours du premier tour des régionales et intitulé « le FN cette imposture »), a donc sous le titre racoleur « Panama papers: comment des proches de Marine Le Pen ont sorti de l’argent de France », lancé une gigantesque offensive médiatique contre le Front National et moi-même sur la base de prétendues « révélations » qui ne révèlent ….rien, nada, zéro, le vide sidéral.

La Femme, la mode islamique et la loi du commerce

L’actualité est encore encombrée par une polémique à connotation religieuse dont on se serait bien passé. Mais elle soulève des questions importantes, alors parlons-en.

Je suis évidemment d’accord avec Elisabeth Badinter quand elle appelle au boycott des marques qui proposent aux femmes des vêtements dits « islamiques ». Cette prétendue « mode islamique » est la triste conséquence de la rencontre entre la loi du profit, et l’extension jamais interrompue du communautarisme dans notre société.

Naviguer