Au quotidien

Je parraine Henri Guaino !

Avec la candidature de François Fillon à l’élection présidentielle, la sensibilité patriote d’Henri Guaino, a été définitivement enterrée au sein de LR.

Certains sympathisants LR qui n’ont pas encore rejoint ma candidature sont déboussolés. Je les encourage naturellement à rejoindre l’ambition patriote que je représente dans cette élection.
Toutefois, dès aujourd’hui, dans un souci de pluralisme politique, je souhaite apporter à Henri Guaino mon parrainage pour sa candidature.

Mon analyse du programme de M. Macron

Emmanuel Macron a enfin daigné présenter un programme aux journalistes. Il était temps, à 50 jours du premier tour… Il a donc pris beaucoup de temps pour rédiger cela, avec le renfort nous dit-il de moult experts. Le résultat est pourtant bien décevant et constitue une menace majeure pour l’avenir de la France et des Français. Et même sur certains points, son projet consiste en une négation de la France.

Le sectarisme est l’ennemi de l’intelligence

Il arrive parfois que je reçoive des courriers qui me sidèrent et devant lesquels je me demande s’il faut mettre ce que je lis sur le compte de la bêtise ou du mépris. Le dernier du genre, c’est la réponse que m’ont faite les organisateurs d’un débat organisé dans le cadre de l’élection présidentielle, et que je retranscris plus bas. Ce débat a lieu aujourd’hui, mardi 28 février et le thème en est : « Reconquête industrielle : maintenant ou jamais ! » Il est organisé par le Groupe des Fédérations Industrielles, le Mouvement des Entreprises de taille intermédiaire, l’Union des Industries Textiles et la Fédération des Industries Mécaniques. Vous imaginez que ce thème, sur lequel je tente d’alerter les Français depuis des années et qui est au cœur de mon projet et de mes engagements, ne m’a pas laissée indifférente. Imaginez donc ma surprise lorsque j’ai reçu l’invitation à ce débat, lancée à de…

François Hollande ne défend pas les fonctionnaires, il les méprise

Que connaît encore François Hollande de la fonction publique ? A part les quelques très hauts fonctionnaires qui lui font des courbettes dans les palais où il se retranche ? Que connaît-il à la souffrance des infirmières, des professeurs, des policiers et gendarmes, tous victimes de sa politique incendiaire ? Comme bon nombre de Français, j’ai été très choquée qu’il abandonne les policiers qui ont été brûlés vifs à Viry-Châtillon et ne daigne même pas se rendre à leur chevet. Non, il a préféré s’associer à tous ceux qui les conspuent, en laissant les casseurs et racailles manifester contre notre police !

Débat présidentiel sur TF1 : la chaîne doit renouer avec la démocratie !

Avec la franchise et le volontarisme que les Français me reconnaissent, j’avance mes propositions depuis le début du mois de février, et je me réjouis aujourd’hui que les chaînes de télévision souhaitent organiser des débats avec les candidats à l’élection présidentielle. Enfin une occasion de faire parler des concurrents qui ne souhaitent pour le moment rien dire !

La première chaîne française, TF1, envisage ainsi de réaliser un débat le 20 mars. La date est bien choisie puisque nous saurons à cette date quels sont les candidats qui auront recueilli 500 parrainages. Certes le Conseil constitutionnel n’aura peut-être pas encore rendu publique la liste des candidats officiellement acceptés à concourir, il a jusqu’au 21 mars pour le faire. Mais les décomptes des parrainages étant publiés, il est évident que la liste sera connue.

Naviguer