Avec vous

Journée internationale des infirmières et infirmiers : la lettre que je leur adresse

Aujourd’hui, comme chaque 12 mai, a lieu la Journée Internationale des Infirmières et Infirmiers. C’est l’occasion pour moi de rendre un hommage mérité à celles et ceux qui, par vocation, se sont engagés à donner de leur personne pour notre bien-être et prendre soin de nous dans les moments les plus difficiles, comme les plus heureux. Les infirmiers constituent le socle de notre système de santé, ils sont représentés à tous les étages et dans toutes les spécialités.

J’ai rencontré le Français qui a mis en difficulté le président de la République

J’ai rencontré hier à Lille, dans sa région, le « citoyen » Antoine Demeyer, qui s’était récemment illustré en débattant sur France 2 avec le président de la République. Comme spectatrice, j’avais perçu lors de cet échange télévisé toute l’énergie d’un homme qui avait su trouver les mots face au chef de l’Etat pour exprimer sans détour une situation, la sienne, qui est celle aussi de millions de Français. Face à François Hollande, malgré le stress qu’on imagine aisément, il avait réussi l’exploit d’aborder en peu de temps et de façon très concrète quatre problèmes qui sont au cœur du mal français : l’immigration massive et le risque islamiste, le pouvoir d’achat, les petites retraites et l’Union Européenne. Face à ces quatre interrogations, le président était resté évasif, flou, techno. Le citoyen avait eu raison du président. Antoine Demeyer m’a confié hier qu’il n’avait pas du tout été convaincu par les réponses…

Rendez-vous

Vendredi prochain à 12h sur ma page Facebook je vous attends pour un tchat vidéo en direct. Vous pourrez auparavant m’adresser vos questions.

J’ai construit depuis plusieurs années une très belle relation avec l’immense communauté d’internautes qui me suivent. Qu’ils en soient tous remerciés !

Vous le savez je suis très attachée aux libertés numériques, qui sont autant de possibilités d’évasion et de débat face au monolithisme idéologique des médias traditionnels.

A très vite !

Rencontre avec Claude Huet, président de SOS sans Abri

J’ai choisi de consacrer ce premier déplacement à ces Français dont on a effacé l’identité pour mieux les confiner à l’oubli, et résumer leur existence à 3 lettres qui nous sont devenues malheureusement si familières : les SDF.

Derrière cet acronyme, le destin brisé de dizaines de milliers de personnes, entraînés dans la spirale de la crise, qui se sont retrouvés à la suite d’un concours de circonstances dramatiques confrontés au monde de la rue.

112 000 SDF recensés en France en 2012, une progression glaçante de 84% en 10 ans et 3.5 millions de personnes en situation de mal-logement, victimes de la précarité.

Naviguer